Sulco-Passion

Copyright © 2007 - 2017 Claude Bourleau. Tous droits réservés

Go to the English part of the site Home/Accueil Galerie/Gallery

Le bouturage

Bouture de HS 151 a/1 prélevée un an auparavant après 3 jours dans l'eau.

Plateau chauffant
Le plateau chauffant permet de fournir une chaleur de fond aux plantes. Les mini-serres électriques ou les tapis chauffants vendus dans le commerce conviennent très bien à cet usage. Pour celui qui trouve ces articles un peu trop exigus et qui est un peu bricoleur, il est possible de fabriquer soi-même son propre plateau chauffant aux dimensions désirées :on trouve, en effet, en jardinerie des câbles chauffants ainsi que des thermostats de sol tout à fait adaptés à cet usage.

Le plateau chauffant rend beaucoup de services dans une serre à cactus.

S'il est pratiquement indispensable pour le semis, il est bien utile également pour le bouturage. Les boutures ont tendance à former des racines plus rapidement avec une chaleur de fond.

Lors du rempotage des boutures, il est bon également de les garder quelques temps sur le plateau chauffant (également pour le développement des racines).

Une plante dont la motte ne sèche pas assez rapidement car le temps est un peu frais, pourra avantageusement faire un petit séjour sur le plateau chauffant : elle séchera plus vite et de plus, la chaleur de fond permettra d'éviter la combinaison "froid - humidité" dont j'ai déjà parlé.



Le moyen le plus facile de multiplier les Sulcorebutias est le bouturage. La plupart d'entre eux émettent de nombreux rejets. Chacun de ces rejets peut être utilisé comme bouture.
Il suffit de séparer soigneusement le rejet de la tige principale et de le laisser cicatriser quelques jours. Ensuite, je le dépose sur un lit de granulés d'argile en le pulvérisant fréquemment à l'eau (j'essaie de le faire matin et soir). Quand les racines commencent à se former, je le rempote dans le substrat habituel.
Parfois, le bouturage est encore plus simple : certains rejets possèdent déjà des racines. Après les quelques jours de cicatrisation, je les rempote donc directement dans le substrat habituel.
Toutes ces opérations doivent se faire à l'abri du soleil direct. C'est seulement quand la bouture montre des signes de reprise que l'on peut commencer à l'exposer petit à petit au soleil direct.
Sauvetage de boutures !

Si vous avez des boutures de l’année précédente, très déshydratées qui n’ont toujours pas fait de racines, essayez de les faire tremper dans l’eau. Parfois, avec un peu de chance cela fonctionne : au bout d’à peine 2 ou 3 jours, des racines apparaissent.
Il faut alors les rempoter dans un substrat ordinaire en les arrosant abondamment. Par la suite, il faut garder le substrat humide mais non-détrempé.
Au bout de 5 à 6 semaines, les boutures devraient être parfaitement enracinées.
#Sulco